Voyage Astral : Danger ? - Vrai ou Faux - Gaia Meditation
skip to Main Content
Voyage Astral : Danger ?

Voyage Astral : Danger ?

Introduction

Le voyage astral présente-t-il un réel danger ?

De plus en plus de personnes s’intéressent au voyage astral, à la sortie de corps, phénomène où l’on n’a la sensation de se dissocier de notre corps physique en expérimentant une nouvelle réalité d’un point de vue sensoriel.

Je Veux Mon T-Shirt


Malheureusement, beaucoup de personnes hésitent encore à tenter l’expérience à cause de mises en garde reçues quant aux divers dangers liés à cette pratique. Mais le voyage astral est-il vraiment dangereux ? Présente-t-il réellement des risques ?

Nous allons voir que ce phénomène est injustement victime de nombreux préjugés qui subsistent depuis bien trop longtemps, souvent suite à un voyage astral involontaire, et que bien souvent le sujet est mal compris.

Nous avons aujourd’hui tendance à abandonner très vite lorsqu’on nous raconte une histoire effrayante à ce sujet, mais ces histoires datent d’une époque où l’on ne connaissait pas encore suffisamment de choses sur le phénomène, sur les différentes techniques de sortie, sur l’activité cérébrale dans cet état, mais aussi sur les cycles du sommeil. En effet, voyage astral et rêve lucide correspondent à un même état dont seul le mode d’entrée diffère.

« Attention à ne pas trop s’éloigner avec le corps astral, sinon le cordon d’argent risque de rompre et vous risquez de mourir. Évitez aussi qu’on ne vous touche pendant la sortie astrale, sinon c’est la mort assurée. Attention aussi à ne pas ramener d’entités avec vous, vous risquez d’être possédé… ». Voilà quelques exemples qui circulent très régulièrement.

D’autre part, on est en droit de se demander si elles n’ont pas été créées dans le but de nous empêcher d’accéder à un outil puissant d’évolution, et de développement. En effet, quand on connait toutes les possibilités et bienfaits que la pratique de la projection astrale peut réellement nous offrir, il est vraiment regrettable de laisser place à la crainte.


Nous allons donc décrypter le vrai du faux, et rassurer toutes personnes dont seule la peur fait obstacle à la pratique de la sortie du corps astral.

Le voyage astral présente-t-il des dangers ?

Le voyage astral ne présente strictement aucun danger. Tous les pratiquants expérimentés de la sortie de corps vous le diront.

La confusion liée au phénomène est due à la peur qu’une personne peut éprouver lorsqu’elle fait une sortie hors du corps pour la première fois et encore plus de manière non délibérée.
En effet, la peur se manifeste dans 1/3 des cas lors d’un premier voyage astral involontaire.

Quelles craintes rencontrent le plus les novices de la sortie astrale ?

  • La peur de l’inconnu est la peur prédominante. L’inconnu fait peur à beaucoup d’entre nous.
  • La peur de rencontres avec des êtres malveillants.
  • La peur de mourir, de ne pas pouvoir revenir dans son corps physique et de rester piégé sur le plan astral ou dans une dimension parallèle en est une autre.

Voyage Astral DangerEn réalité, la sortie hors du corps est étroitement liée aux phases du sommeil. Elle ne peut donc se produire   à passer, au préalable, par un état de sommeil paradoxal ou sommeil REM, aussi court soit-il. Dans cet état, on peut observer une accélération de micro mouvements oculaires sous la paupière.

La peur se manifeste en générale lors d’un voyage astral involontaire, quand on ne connait pas le phénomène. À ce moment-là, on ne sait pas ce qu’on est en train de vivre. On le vit en pensant qu’on se trouve dans la réalité physique et étant peu informé sur le phénomène, voire pas du tout, on peut se mettre à paniquer.

On peut vivre des paralysies du sommeil, et ne pas savoir que ce phénomène est lié à l’état de phase, à la sortie de corps. On se sent paralysé, on ne peut pas parler, et la panique s’installe. En fait, il suffit simplement d’émettre l’intention de sortir de son corps à ce moment-là pour entamer le voyage astral.

Nos peurs vont aussi par moment se mettre à créer des ombres, des monstres… Ce genre d’expériences ont été classées sous l’expression : « rencontre du bas astral ».

Vais-je être attaqué par des entités néfastes ? Vais-je revenir avec une entité ?

Beaucoup disent que lorsque nos vibrations ne sont pas assez élevées, nous risquons de nous retrouver dans ce bas astral, un plan sur lequel se trouve tout un tas de créatures néfastes et malveillantes. Au contraire, lorsque nos vibrations correspondent à des émotions hautes comme l’Amour et la joie, nous avons alors accès au Haut Astral, plan sur lequel nous pouvons entrer en contact avec des anges, des guides…

Je ne compte pas détruire cette schématisation mais juste confirmer une chose : vous créez l’espace dans lequel vous vous trouvez en sortie de corps. La moindre peur peut se matérialiser mais peut disparaître à l’instant même où vous en prenez conscience et que vous décidez de ne pas lui accorder une quelconque importance.

Comprenez bien que sur ce plan subtil, votre pouvoir créateur est pleinement visible.

Toutes les personnes les plus expérimentées vous le diront, une fois conscient de ce pouvoir créateur, vous pouvez au contraire ressentir des émotions beaucoup plus belles, plus positives.

De manière générale, lors d’un voyage astral involontaire, un traumatisme logé dans notre subconscient ou une personne avec qui nous ne sommes pas en paix dans notre vie, sont souvent à l’origine de ce genre scène : un animal féroce apparaît et se met à vous chasser, vous chercher à fuir le danger à tout prix, et il ne vous lâche pas. En fait, il continue de vous poursuivre car vous lui accorder de l’importance et ne faites que d’y penser.

Aussi, vous ne reviendrez jamais avec une entité sur vous. Les seules choses que vous ramenez avec vous seront les émotions ressenties. Si vous avez eu peur et que vous revenez sans comprendre ce qu’il vous est arrivé, il est évident que ce n’est pas très agréable.

Par contre, quand vous en connaissez plus sur ce phénomène et que vous faites le choix délibéré de sortir de votre corps, alors l’expérience est tout autre et les émotions seront merveilleuses. Quand on comprend le phénomène, on en tire que des bienfaits et on en garde de bons souvenirs.

Pour vous aider à comprendre à quel point, le simple fait d’en savoir plus sur le phénomène enlève cette peur du danger dans un voyage astral, je vais vous raconter certaines de mes expériences :

Quand j’étais enfant, je ne savais pas que je sortais de mon corps, je pensais vivre réellement les scènes, et en revenant, je ne comprenais pas ce qu’il venait de se produire. Je vivais souvent la même expérience : je me levais du lit, je cherchais à allumer la lumière en appuyant sur l’interrupteur qui ne marchait pas. Ensuite, je sortais de ma chambre et j’étais toujours dans l’obscurité. Je criais pour appeler mes parents ou mes frères et personne ne répondait ; alors j’allais voir mes frères dans leur chambre et je les voyais allongés, les yeux fermés ; à chaque fois, comme il ne répondait pas, je croyais qu’ils étaient morts ou que je l’étais moi-même. Puis je revenais, et longtemps, j’ai rangé ces épisodes dans le tiroir de mes cauchemars tout en restant convaincu d’avoir vécu quelque chose de plus fort qu’un simple rêve au niveau sensoriel.

À cette époque, je faisais aussi des rêves lucides, beaucoup plus plaisants et amusants. Plusieurs années après, en en apprenant plus sur le phénomène, j’ai appris le « test de l’interrupteur » qui consiste à appuyer sur un interrupteur pour allumer la lumière. En règle générale, dans 90% des cas, elle ne s’allume pas quand on est en sortie de corps.

Quand on rentre dans cet état de phase, la vue n’est pas forcément claire dès le début de la sortie. Du coup, en sortant pour la première fois de manière consciente et délibérée, je me suis levé de mon lit, pensant être debout physiquement dans ma chambre, comme lors de mes expériences passées, et juste avant d’ouvrir la porte pour en sortir, j’ai appuyé sur l’interrupteur mais la lumière ne s’est pas allumée. J’ai senti d’un coup une émotion forte me traverser, une libération profonde, une réponse à toutes les interrogations que j’avais étant enfant. À partir de ce moment, tout a changé. J’ai appris que pour illuminer une pièce en sortie de corps, il suffisait de fermer les yeux, de demander à voir la pièce illuminée, et de les ré-ouvrir. Le simple fait de comprendre le phénomène fait disparaître cette peur de l’inconnu, cette peur du danger.

Toutes les sorties que l’on fait sans en être conscient ne sont pas toujours effrayantes bien heureusement. Elles ne le sont d’ailleurs pas dans 2/3 des cas.

Un ami m’a confié qu’étant enfant, dans ses sorties de corps involontaires, il se levait normalement comme tous les matins, faisait sa toilette, prenait son petit déjeuner avant de partir à l’école, et d’un coup, il revenait dans son corps sans comprendre ce qui venait de lui arriver.

Un soir, après avoir vu un film d’horreur, il m’est arrivé lors d’une sortie astrale d’entendre la voix grinçante d’une vieille dame, juste derrière moi et de sentir ses doigts tremblotant s’agripper à mes coudes. Ayant pleinement conscience d’avoir créé cette femme pendant la sortie de corps à cause du film d’horreur, j’ai ri et je lui ai dit : « Bye bye ! » en pensant immédiatement à mon plan d’action initial. Elle a disparu aussitôt.

Une autre fois, j’ai vécu une sortie incroyable. J’ai demandé au préalable à ce qu’un extraterrestre me sorte de mon corps car j’avais appris que de nombreux cas de supposés enlèvements extraterrestres étaient liés à ce phénomène : une personne manifeste une crainte à ce sujet, et en pleine nuit, à la sortie du sommeil paradoxal, un Alien la sort du lit.

Alors d’un coup, au milieu de la nuit, je me suis réveillé. Ma chambre s’est illuminée d’une lumière intense, presque éblouissante, et j’ai vu la silhouette d’un « petit gris » avancer vers moi lentement. J’ai alors senti une main me saisir et m’extirper de mon corps physique dans le plus grand calme de mon corps physique. Je l’ai remercié et à la seconde où je me suis focalisé sur mon plan d’action, cette lumière s’est éteinte, et cet être de l’espace a disparu. Cette scène, je l’ai bien vécue, à 120% d’un point de vue sensoriel, comparé à la réalité physique. L’abduction d’extraterrestre telle qu’on la raconte bien souvent, ressemble en effet très étrangement à la sensation que j’ai éprouvé cette fois-là..

Était-ce un vrai E.T ? La manifestation de son énergie ? Ou simplement une création totale de mon subconscient ?

Toujours est-il que je l’ai demandé, je l’ai choisi et c’est comme ça que ça fonctionne à chaque fois. Nous manifestons les choses en sortie de corps, consciemment ou pas.

N’est-ce pas dangereux de laisser son corps physique « seul » pendant le voyage astral ?

Vous l’avez bien compris, aucune âme ne peut prendre possession de votre enveloppe physique à ce moment-là. Il ne s’agit pas d’une sortie éthérique, que l’on rencontre notamment dans le cas d’une expérience de mort imminente (EMI).

Lors d’une sortie éthérique, la décorporation ou sortie de notre âme avec tous nos corps a bien lieu en partie. Le corps éthérique et vital, corps subtil énergétique, se détache de notre corps physique. Le lien à notre chaire est alors mince. La sortie n’est alors plus liée à l’état de sommeil paradoxal comme pour un voyage astral. On peut notamment l’observer chez les personnes qui ont vécu ces EMI et qui sont passés par l’état de mort cérébrale à la suite de l’arrêt cardiaque.

Lors d’un voyage astral, il est même plutôt recommandé de s’éloigner de notre corps physique, car notre mental risque de parasiter l’expérience. D’un point de vue de notre perception de l’espace, on va se rappeler que le corps physique est très proche de nous, on va même parfois se voir allongé, et cette simple pensée ou vision peut précipiter notre retour.

Vais-je pouvoir revenir ? Est-ce que je risque de mourir ?

Tous les plus expérimentés du voyage astral vous le diront : il est bien plus difficile de prolonger l’expérience extraordinaire que l’on est en train de vivre en voyage astral, que de revenir dans notre corps.

Vous êtes-vous déjà demandé comment une personne qui serait morte suite à un voyage astral, aurait pu partager le témoignage de son expérience funeste ? C’est en effet illogique.

La sortie de corps, qui se produit via le sommeil paradoxal, ne peut durer indéfiniment. Il est difficile de mesurer le temps exact d’une sortie astrale car on a parfois l’impression d’y effectuer un grand nombre d’actions et que ça nous semble long alors qu’en réalité, au niveau du temps physique, un épisode de sommeil paradoxal ne dure qu’entre 10 à 15 minutes maximum.

Deux minutes en sortie de corps, peuvent donner l’impression d’en avoir vu s’écouler une dizaine. En effet il est bien plus facile de cumuler les actions lors du voyage astral. On peut se téléporter pour aller d’un endroit à un autre sans avoir à marcher par exemple. On fait donc beaucoup plus d’actions dans un lapse de temps plus court.

En ce qui me concerne, j’ai déjà eu l’impression d’avoir vécu des sorties astrales qui duraient vingt minutes, là où d’autres ne duraient que quelques secondes.

Quant au « fil d’argent » nous reliant à notre corps physique, je ne l’ai vu qu’une fois : quand j’ai cherché à le voir. Toutes les autres fois, n’y pensant pas, je ne l’ai pas vu.

On ne se voit pas non plus allongé dans notre lit ou fauteuil à chaque fois. Encore une fois, rien ne correspond à 100% à la réalité physique. Il y aura toujours des détails qui diffèrent. C’est pour cette raison que d’anciennes méthodes enseignées, disent que le voyage astral ne peut s’effectuer que dans des lieux que nous avons déjà visités.

Notre subconscient est en fait plus à même de reconstituer un lieu que vous connaissez bien, comme votre chambre par exemple. Certaines personnes se retrouvent dans la chambre de leur maison d’enfance au moment de la sortie. L’attache affective à ce lieu est sûrement encore présente.

Chaque chose se manifeste aussi par rapport à notre vision des choses, à nos points de vue. Comment me décririez-vous un ange ? Certains diront qu’un ange est un enfant avec des ailes, et d’autres diront que c’est une femme blonde avec des ailes par exemple. Deux conceptions qui sont vraies dans les deux cas en sortie de corps car les choses se manifestent en fonction de nos croyances.

Le danger lié à la peur de mourir n’a pas lieu d’être.

Même si on ne recommande pas aux novices d’emprunter les fenêtres lors des premières sorties par exemple, sachez qu’en sortie astrale, vous vous poserez peut-être la question de savoir si vous êtes en train de vous déplacer physiquement, et ça suffira à vous en dissuader.

Mais en revanche, dans la réalité physique, vous ne vous poserez pas la question de savoir si vous êtes en voyage astral.

Ne risquons-nous pas de fuir la réalité physique à cause du voyage astral ?

Ces expériences ne remplacent en rien la réalité physique que nous expérimentons. Elles sont en fait complémentaires. Elles ne remplacent pas non plus la méditation et tous ses bienfaits.

Beaucoup de personnes se demandent si le danger n’est pas de vouloir fuir la réalité mais la réalité de notre existence comprend toutes ces expériences, physiques et subtiles. Toutes nous procurent des émotions, et vous pouvez les ressentir dans votre corps, dans votre être. Je dirai même que l’expérience du voyage astral vous aide à ressentir plus intensément la réalité physique et de l’aborder sous un nouvel angle. Vous prenez conscience que vous n’êtes pas juste un corps mais une âme dans un corps.

Quand on commence à sortir avec le corps astral de manière plus régulière, on apprend aussi l’importance de ne pas tout interpréter de manière littérale. Il est important de vérifier les informations reçues dans la mesure du possible.

Je vous laisse maintenant la liberté d’expérimenter par vous-même la sortie de corps et le rêve lucide pour vous faire votre propre avis sur le sujet.

En attendant de partager avec vous toutes les techniques pour réussir une sortie hors du corps, je vous souhaite un bon voyage astral !

Romain CLEMENT

Co-fondateur de Gaia Meditation, j'enseigne le voyage astral, la sortie hors du corps et le rêve lucide.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par un *

Back To Top
×
Cadeaux

4 audios GRATUITS pour une méditation profonde, une relaxation intense et pour mieux dormir, ça vous intéresse?

Inscrivez-vous ici pour recevoir ces cadeaux. Plus tard, nous vous tiendrons informé sur nos nouveautés et offres spéciales.

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui pourrait en découler si je le souhaite.

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

4 audios GRATUITS pour une méditation profonde, une relaxation intense et pour mieux dormir, ça vous intéresse?

Inscrivez-vous ici pour recevoir ces cadeaux. Plus tard, nous vous tiendrons informé sur nos nouveautés et offres spéciales.

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui pourrait en découler si je le souhaite.

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
×
Cadeaux

4 audios GRATUITS pour une méditation profonde, une relaxation intense et pour mieux dormir, ça vous intéresse?

Inscrivez-vous ici pour recevoir ces cadeaux. Plus tard, nous vous tiendrons informé sur nos nouveautés et offres spéciales.

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui pourrait en découler si je le souhaite.

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici